Les troubles de comportement des chiens et des chats

Partager:

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email
Les troubles de comportement des chiens et des chats | Clinique vétérinaire Beaubien

Vivre avec un chien ou un chat est source de vrai bonheur au quotidien pour ses maîtres et sa famille. Cependant, lorsque notre animal de compagnie se comporte de façon inappropriée et dérangeante, cette harmonie est rompue et les désagréments prennent le pas sur la joie de vivre ensemble. On parle alors de troubles du comportement, et ceux-ci sont bien plus fréquents qu’on ne l’imagine. Souvent sous-diagnostiqués, en général très mal perçus, ils rendent la vie quotidienne difficile, voire insupportable, aussi bien pour le maître que pour l’animal.

S’il s’agit de légers couinements parce que l’orage gronde, pas d’inquiétude : il vous sera facile de rassurer votre chien très justement effrayé par un événement relativement rare et effectivement un peu angoissant. Mais si cet événement plutôt banal déclenche chez lui des réactions incontrôlables et démesurées, avec une impossibilité pour vous de le calmer, son attitude pourrait cacher un problème sous-jacent plus sévère : une anxiété généralisée, par exemple. Et le chien n’est pas le seul concerné par ce type de troubles : le chat lui non plus n’y échappe pas.

En cas de comportements déviants chez votre animal, même s’ils vous paraissent anodins, une consultation à la Clinique vétérinaire Beaubien à Montréal dans Rosemont–La-Petite-Patrie s’impose.

Les troubles du comportement les plus courants chez le chien et le chat

Aboiements intempestifs, de jour comme de nuit, fugues à répétition, agressivité sans aucune raison, destructions tous azimuts, voracité envers ses excréments ou ceux de ses congénères, la liste des comportements d’un chien perturbé a de quoi nous faire frémir. Et le chat n’est pas en reste. Lui aussi peut nous rendre la vie difficile en marquant de son urine plus qu’odorante notre magnifique sofa en cuir, en infligeant des cicatrices indélébiles à notre fauteuil préféré au lieu d’utiliser le griffoir acheté exprès pour lui, sans parler d’une agressivité se traduisant par des morsures ou des griffades sanglantes sur nos avant-bras.

Les causes de ces comportements déviants sont diverses et nombreuses. Le stress, l’angoisse, l’ennui, un changement brutal d’environnement, mais aussi la vieillesse ou la maladie peuvent jouer un rôle déterminant, mais pas seulement. Une éducation inappropriée, une socialisation incomplète, mal réalisée ou carrément inexistante, ou même la façon dont le maître interagit avec son animal peuvent conduire un chien ou un chat à adopter des gestes et des attitudes inadéquates.

Votre vétérinaire est un allié de choix

Le rôle de votre vétérinaire est ici vital pour trouver des solutions qui vous permettront de vivre en harmonie avec votre ami à quatre pattes en toute sérénité. En parlant ouvertement avec lui de votre animal, de ses débordements éventuels, de votre vie commune et de vos comportements respectifs, il pourra comprendre la situation pour mieux l’appréhender et poser un diagnostic sur les troubles en question.

Il interviendra de deux façons :

La première consistera en une thérapie comportementale. En modulant l’environnement de votre animal, en l’enrichissant avec des distractions variées, en pratiquant des méthodes d’entraînement comme un contre-conditionnement (redirection de l’attention du chien), votre chien bénéficiera d’une remise à niveau de son éducation, ce qui permettra de corriger de mauvais comportements. Par exemple, il est indispensable que votre chien maîtrise les commandes de base, comme « assis » ou « couché ». Il doit aussi immédiatement répondre à son nom quand vous l’appelez. L’attention de votre chien ou de votre chiot doit vous être acquise immédiatement et sans effort, et ce, pour lui comme pour vous.

Si la thérapie comportementale ne suffit pas, il sera alors nécessaire d’ajouter de la médication (sous forme de comprimés). Après la vérification de l’état de santé de votre animal et un examen physique approfondi, votre vétérinaire sera en mesure de savoir si son comportement pourrait avoir un lien avec un problème de santé particulier (réaction agressive lors de douleurs aux pattes par exemple). Des bilans sanguins accompagneront généralement cette visite afin d’être en mesure de prescrire la bonne médication pour une période qui pourrait s’étendre de quelques mois à parfois plusieurs années, avec un suivi régulier de la prescription (en personne ou par téléphone) pour assurer un bon dosage efficace.

Enfin, gardez bien à l’esprit qu’une intervention précoce est toujours préférable : plus vous agirez tôt, plus la solution sera efficace et simple à mettre en œuvre.

NOUVELLES & CONSEILS

chat au vétérinaire

Hyperthyroïdie chez le chat

Nous aimons nos animaux de compagnie et nous nous soucions de leur état de santé. Ils font partie de notre famille et nous voulons ce

PATIENTS VEDETTES

FIONA

Fiona

Je vous présente Fiona, une valeureuse Bulldog anglais de 10-1/2 ans qui a donné naissance en 2014 à 11 bébés chiots tous en santé et

Missiz

Missiz (à gauche sur la photo) est une chatte qui a été abandonné par mes anciens voisins il y a maintenant 15 ans.  Au début,

Scroll to Top